Les Secrets du Kyuden Bayushi

Forum dédié au LCG L5R
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chemin de Soken / Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bayushi Clovis

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 24
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Le chemin de Soken / Partie 2   1/7/2008, 16:17

Vers Linzi.


L’air du matin était encore frais malgré que la pluie eût cessé la veille. Soken était exténué et commençait à sentir les muscles de ses jambes fléchir. Visiblement, pensa-t-il avec amertume, l’entraînement qu’il avait suivi pendant des années dans les sous-sols de la forteresse de Shiro-no-Soshi ne lui permettait même pas de porter un freluquet sur son dos plus d’une journée. Il continua de cheminer ainsi, assailli par les souvenirs de son enfance, avant de faire halte au bord d’un ruisseau. Il jeta sans ménagement le corps du jeune archer sur la berge avant de se désaltérer dans l’eau claire du petit cours d’eau. Il promena son regard aux alentours, contemplant la beauté simple mais époustouflante du paysage. Mais les souvenirs que cela lui évoquait étaient trop insoutenables pour qu’il s’attarde dans le passé. Il se reconcentra sur l’instant présent. Le jeune homme… Alors que Soken s’approchait, il tressaillit et revint doucement à lui. Les yeux du Scorpion décelèrent un éclat dans ceux du jeune archer et avant même qu’il n’ait le temps de se relever, Soken dégaina un kunaï de sa ceinture et le plaça sur la jugulaire du garçon. Celui-ci n’osa pas bouger, pétrifié par ce guerrier terrifiant aux réflexes surhumains et au visage caché derrière un masque de shinobi. Soken siffla d’une voix menaçante :
« Si tu ne bouges ne serait-ce que le petit doigt je te saigne comme un porc. Maintenant réponds : qui es-tu et qui t’a engagé ? »
L’archer hésita un instant puis répondit d’un ton mal assuré :
« Je… je me nomme Yupa, de la famille Daikua…
_ Ne me prends pas pour un imbécile ! coupa Soken. Je sais reconnaître un membre du clan de la Mante quand j’en vois un or tu n’en es pas !
_ Attendez ! J’ai été naturalisé ! On m’a accordé ce titre ! Je vous l’assure !
_ Mens si tu veux sur ton nom misérable cloporte, mais réponds-moi correctement cette fois, si tu tiens à ta vie de chien et à ton nom factice : qui t’a engagé ?
_ Un… un membre du clan de la Mante. Il m’a offert le nom de Daikua et une propriété et m’a demandé de te supprimer.
_ Qui ? Je veux un nom !
_ Il… il ne me l’a pas donné. Il m’a juste remarqué à un entraînement de tir à l’arc, je vous jure que c’est la vérité, j’ignore tout de lui !
_ Et bien si c’est toi qui était censé me supprimer, je te charge de dire à ce type qu’il se plante lourdement si il croit qu’un paumé dans ton genre recruté au rabais suffira à m’avoir ! Maintenant écoute bien car je ne répèterai pas : je te laisse la vie, sois-en heureux. Je confie la charge de te planter un couteau dans le dos à ton copain lorsqu’il aura eu vent de ton échec. Mais si je te revois… En attendant bonne nuit ! »
Cette dernière déclaration fut ponctuée par Soken d’une frappe du tranchant de la main sur la nuque du jeune garçon qui le laissa inconscient. Il traîna le corps quelques mètres sur le bord du ruisseau et le cacha dans des buissons. Avec une pensée teintée d’amusement pour le langage qu’il avait tenu à l’archer, il se dit que ce n’était pas cinq ans plutôt qu’il aurait pu parler ainsi, au milieu de courtisans n’attendant qu’une faute mineure pour le délaisser du peu d’honneur qu’il avait alors. Enfin, se dit-il, la cour était loin et sa vieille existence avec elle.
Soken regagna le chemin qui menait à Linzi. Sa courte halte lui avait suffi à récupérer des heures de marche qu’il avait effectué en traînant l’archer sur son dos. Il chemina ainsi jusqu’au coucher du soleil, puis fit un deuxième arrêt avant de repartir, infatigable, vers la ville où l’attendait son deuxième contact. Il repensa aux dernières paroles du Scorpion qu’il avait rencontré la veille. Le nom de dame Maejin lui était inconnu, mais il savait que la maison de geisha des Fleurs de Tissu possédait une réputation de lieu bien tenu où les filles étaient superbes et bien éduquées. De vraies geishas à la mode du Scorpion et non pas de vulgaires prostituées sorties de la dernière des villes-fortes du Crabe. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas passer la longueur du trajet et arriva à l’aube aux portes de Linzi. Il ne lui fallu pas plus d’une demi-heure pour se renseigner et trouver la maison des Fleurs de Tissus. Celle-ci présentait plutôt bien, la façade décorée de nombreux lampions encore allumés pour certains, la porte sobre de bonne facture, l’enseigne finement gravée et peinte qui représentait une femme habillée d’un voile très léger. Deux porte-sabres faisaient le guet devant l’entrée. Lorsque Soken se présenta à eux ils eurent un regard peu appréciateur sur la cagoule de tissu qui lui masquait la figure, mais ils le laissèrent pénétrer dans le bâtiment après s’être assuré de l’élégance de ses manières et de l’épaisseur de sa bourse. Il du néanmoins laisser toutes ses armes à l’entrée (“toutes ne désignaient que les armes qu’il avait bien voulu que l’on détecte).
Puis, lorsqu’il délivra le mot de passe établi, on l’introduit dans une pièce où se trouvait une femme. À son entrée celle-ci se leva et le salua :
« Bonjour cher ami ! Je me présente, je me nomme Shosuro Maejin mais faisons fi des noms de familles et appelez-moi seulement Dame Maejin. »
Au moment où Soken voulut répondre, il sentit une lame d’acier froid s’insinuer sous sa gorge. Il s’abstint de tenter quoi que ce soit, le fait qu’une personne ait pu se glisser dans son dos sans qu’il ne s’en rende compte était un avertissement suffisant sur l’habileté de ladite personne.
« J’ai omis de vous signaler un détail, ajouta Dame Maejin d’un ton amusé, je souhaite vous conserver ici quelques temps pour en apprendre plus sur votre mission. Vous comprenez, les affaires sont les affaires et rien ne vaut plus en ce moment que les informations, et d’autant plus si vous êtes le seul à en avoir des fiables. Les Akodo mettent le paquet pour toute source qui leur parle des missions entreprises par les Shosuro, croyez-moi. Sachez que je ne le fais pas contre vous et que j’espère pouvoir profiter de votre compagnie au même titre que de vos renseignements. Je vous garderai donc en vie, mais à une seule condition.
_ Laquelle ? répondit Soken.
_ Coopérez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Clovis

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 24
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Le chemin de Soken / Partie 2   1/7/2008, 16:19

Voilà c'est fait ! Le deuxième épisode de Soken est posté. Bon j'ai un peu perdu le fil en cours de route et ça me plait un peu moins que le premier épisode mais j'espère pouvoir continuer à poster pour emmener Soken un peu oartout dans Rokugan et découvrir d'autres clans que le Scorpion.
Pardon pour les éventuelles fautes de frappe et merci à ceux qui me liront jusqu'au bout ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shosuro white

avatar

Nombre de messages : 652
Age : 41
Localisation : Belgique (Aubange)
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Le chemin de Soken / Partie 2   4/7/2008, 16:23

ARGGGGGGGG c'est quoi cette shosuro qui trahi son clan ???? (on est pas des bayushi que diable heu je voulais dire des yogos heu des cranes pardon ....)

Sinon bravo a toi Chinois01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chemin de Soken / Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chemin de Soken / Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel a été le meilleur groupe en première partie de Maiden ?
» Première partie - Pet Shop Boys
» Yelle en première partie de Mika
» The Trews en première partie de la Tournée française
» TUTO MAO : Superior Drummer 2 Toontrack Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Secrets du Kyuden Bayushi :: La Maison du Lotus Rouge LCG :: Storyline-
Sauter vers: